Ouvrir le menu principal

Page:Michelet - Œuvres complètes Vico.djvu/502

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE X


DE LA CHRONOLOGIE POÉTIQUE.


Les poètes théologiens donnèrent à la chronologie des commencements conformes à une telle astronomie. Ce Saturne, qui chez les Latins tira son nom a satis, des semences, et qui fut appelé par les Grecs Kronos de kronos, le temps, doit nous faire comprendre que les premières nations, toutes composées d’agriculteurs, commencèrent à compter les années par les récoltes de froment. C’est en effet la seule, ou du moins la principale chose dont la production occupe les agriculteurs toute l’année. Usant d’abord du langage muet, ils montrèrent autant d’épis ou de brins de paille, ou bien encore firent autant le geste de moissonner qu’ils voulaient indiquer d’années…

Dans la chronologie ordinaire, on peut remarquer quatre espèces d’anachronismes : 1° Temps vides de faits, qui devraient en être remplis ; tels que l’âge des dieux, dans lequel nous avons trouvé les origines de tout ce qui touche la société, et que pourtant le savant