Ouvrir le menu principal

Page:Michelet - Œuvres complètes Vico.djvu/323

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



23-114. AXIOMES PARTICULIERS.


23-28. Division des peuples anciens en Hébreux et Gentils. — Déluge universel. — Géants.


23. L’histoire sacrée est plus ancienne que toutes les histoires profanes qui nous sont parvenues, puisqu’elle nous fait connaître, avec tant de détails et dans une période de huit siècles, l’état de nature sous les patriarches (état de famille, dans le langage de la science nouvelle). Cet état dont, selon l’opinion unanime des politiques, sortirent les peuples et les cités, l’histoire profane n’en fait point mention, ou en dit à peine quelques mots confus.


24. Dieu défendit la divination aux Hébreux ; cette défense est la base de leur religion ; la divination au contraire est le principe de la société chez toutes les nations païennes. Aussi tout le monde ancien fut-il divisé en Hébreux et Gentils.


25. Nous démontrerons le déluge universel, non plus par les preuves philologiques de Martin Scoock : elles sont trop légères ; ni par les preuves astrologiques du cardinal d’Alliac, suivi par Pic de la Mirandole : elles sont incertaines et mêmes fausses ; mais par les faits d’une histoire physique dont nous trouverons les vestiges dans les fables.


26. Il a existé des géants dans l’antiquité, tels que