Ouvrir le menu principal

Page:Mercure de France, t. 77, n° 278, 16 janvier 1909.djvu/189

Cette page n’a pas encore été corrigée


REVUE DE LA QUINZAINE 38i A la fin du déjeuner, M . Léon Dierx, président perpétuel du groupe les c Amis de Paul Verlaine », a remercié les assistants d’êire venus en si grand nombre apporter leur hommage à la mémoire du poète ; il a indi­ qué que le comité du monument, adoptant une idée émise l’année dernière par MM. Roi! et Dumoulin, avait obtenu de beaucoup d’artistes des dons destinés à être vendus ou k former le8 lots d’une tombola. Après une allo­ cution de M. Edmond Lepelletier, les noms des artistes qui ont répondu à l’ appel du comité ont été lus, et les applaudissements qui ont accueilli cette lecture sont un témoignage significatif de gratitude pour les donateurs. M. Gustave Kahn a exposé que le comité n’avait pas recueilli encore tous les dons promis, mais que ce serait l’affaire de quelques semaines, et que, pour le mois de mai, certainement,on aurait réuni en œuvres d’art ia valeur des sommes nécessaires à l’achèvement du monument. Mme Jane Catulle Rfendès a exprimé en quelques mots très applaudis son culte pour la poésie de Verlaine. M,le Cœcilia Vellini, sur l ’invitation de M. Léon Dierx, a dit Mon rêve fam ilier et II pleure dans mon cœur ; on fit à sa diction parfaite un grand succès. Enfin MM. G . Montoya et Xavier Privas se firent entendre. Assistaient à cette fête commémorative : Georges Ratault, A . de lier- saucourt, Alphonse Bévylle, Jules Rois, Jean de Bonnefon, D r Bonniot, F. - A .CazaU, Fabius de Champville, Chefick Husoy, A .Chinaci, Mm« Mar­ guerite Claudin, Cubélier de Beynac, Adolphe Dierx, Léon Dierx, Maurice Dreyfous, Jules Fagnant, Paul Fort, M“ * Paul Fort,Ernest Gaubert, Félix Georges, M*1®Geneviève Granger, Fernand Gregh, Mm® Fernand Gregh, Félix Guy, R oger Hédouin, Jeannot, Gustave Kahn, Mmfl Gustave Kahn, Henry Kisiemaeckers père, Léonce de Larmandie, Jean Lassaigne, M®e Jean Lassaigne, Mme Le Carpentier, Edmond Lepelletier, Richard Le Roy, Ladislas Lœwy, Maffre de Baugé, Mmo Jane Catulle Mendè6, A . Messein, Charles Mey, Molle-Rives, Jules Moniot, G . Montoya, Gastou Morin, Moulines, Gabriel Mourey, M“ ®Gabriel Mourey, Alexandre Natan- son, M“ ® Georges Néel, de Niederhausern Rodo, Ochsé, Ordoaneau, Georges Oudard, Paterne Berrichon, Mme Annie de Pêne, Xavier Privas, Rachilde, Xavier de Ricard, Maurice de Saint-Chamarand, Saint-Georges deBouhélier, M “ « Saint-Georges de Bouhélier, Etienne Seurette, José Théry,M m«José Théry, Alfred Valleite, MU® Gabrielle Vallette, Fritz Van- derpijl, Gustave Vautrey, MU®Cœcilia Vellini, Georges Verlaine, MBe Geor­ ges Verlaine. Sur les origines de i’Angelas. Cher monsieur Vallette, A usujetd es origines de YAngelas discutées dans les derniers numéros du Mercure, il y a dans l’église Saint-Pierre de Saintes une inscription intéressante. La voici : « Ce fut à cette église que le pape Jean XXU emprunta l’usage de lMn* gelas. » (Bulle datée d’Avignon, le i3 octobre i 3i 8). Quelques renseignements concernant cette inscription m ’o nt été aimable­