Ouvrir le menu principal

Page:Mercure de France, t. 77, n° 278, 16 janvier 1909.djvu/132

Cette page n’a pas encore été corrigée


3o4 MÊRCVRB DE FRANCE— 16 1*1909 Et voici,pour finir,un noaveau livre de l’inépuisable Paul Adam , lesDisciplines dela France, avec ces mots pour épigraphe : a L’Individualisme tue la Nation. » J’eusse préféré le vers connu du Tasse : Alla virtu latina o nulla manca, o sot1la disciplina... qui aurait été tout à fait en situation. Savoir obéir, et aussi savoir commander, tout est là; d’ailleurs les deux se tiennent. Or, en fait de commandement, nous ne connaissons que « l’anarchie tempérée par la dictature », suivant le mot de Talleyrand, et en fait d’obéis­ sance celle des bandits et des serfs. Le livre de Paul Adam regorge d’idées intéressantes et excellentes; c’est une galopade à travers les grands faits nationaux et internationaux, avec quelques sauts-de- moutons énormes, juste ce qu’il faut pour que le cavalier veille sur ses étriers; tant pis pour ceux qui sont désarçonnés 1 L’amusant,c ’est l’auteur qui nous remet obligeamment en selle, au bout de quelques pas. Les essayistes sont, ainsi, amenés à se contredire d’un arti­ cle à l’autre, mais, comme dit Renan, « on n’a chance d’arriver à la vérité qu’après s’étre souvent contredit ». Il est d’ailleurs si légitime do changer d’idées ! Cela nous arrive tous les jours. Telle opinion qu’on vient d’exprimer, et qui est docilement reprise par votre interlocuteur, vous donne sur-le-champ envie de soutenir le contraire, et je ne dis pas que le livre de Paul Adam ne m’ait pas par­ fois fait éprouver un peu de cela ; ça prouve, du moins, que sa lec­ ture est intéressante et cordiale, comme une conversation. Mémento. — Déblayons, déblayons 1Le Régime du travail, par M. Gar- riguet, Bloud.a vol.7 fr. avec pour sous-titre: «Traité de sociologie d’après les principes de la théologie catholique ». Je me demande la tète que ferait M. l ’abbé Garriguet s’ il recevait un a Traité de théologie catholique d’ après les principes de la sociologie. »— Démocratie,patrie et humanité, par J.Gi- rod, Alcan, 2 fr. 5o. L ’auteur est agrégé de philosophie : il y a des « supé­ rieurs équivalent les primaires.— J.-L.Breton: Les Socialistes et le budget, Corncly, 0 fr. 20. Ça vaut-il les quatre sous ? — Alexandre Zévaès : L e Socialisme en France depais i8ji> Fasquelle, 3 fr. 5o. Il a biea paru douze douzaines de livres sur ce sujet. — J. H. de la Moskowa :Horizons, étude sur les idées q ui préparent l’avènement d’un régime nouveau, Le- beau, 3 fr. 5o. Truismes, erreurs, illusions et à côté. L es enfantillages de ce genre sont-ils désarmants ou désespérants? — Maurice Leclerc et E. Girod de Fléaux :Les Messieurs de la C. G . T . OUendorff, 3fr.5o. Ah! ceci est plus intéressant. Ce sont des notes s u r les débats des principaux chefs de parti, sauf leur théoricien,M. G. Sorel,qui tout de même est autre­ ment intéressant que tous ces pauvres gens. — Mayola : Mémoires d’un commis-voyageur. Messieurs les Vendeurs, Lyon, lmp. réunies, 3 fr. 5o. Une remarque à retenir : « Dans la profession de voyageur de commerce, dit l’auteur, j ’a i rencontré des personnes ayant appartenu à tous les corps de métier, même des artistes... tous préféraient leur nouvelle profession à