Ouvrir le menu principal

Page:Mercure de France, t. 77, n° 277, 1er janvier 1909.djvu/69

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
65
ECCE HOMO

tout ce qu’il y a encore de typique dans la figure de Zarathous
tra, n’a jamais été rêvé comme attribut essentiel de la grandeur.

Zarathoustra se considère précisément, dans ces limites de 
l’espace dans cet accès facile pour les choses les plus contradictoires, comme l’espèce supérieure de tout ce qui est ; et si
 l’on veut écouter comment il définit cela, on renoncera à vouloir chercher son égal :

L’âme qui a la plus longue échelle et qui peut descendre le
 plus bas,

— l’âme la plus vaste qui peut courir, au milieu d’elle-
même s’égarer et errer le plus loin, celle qui est la plus né
cessaire, qui se précipite par plaisir dans le hasard,

— l’âme qui est, qui plonge dans le devenir ; l’âme qui
 possède, qui veut entrer dans le vouloir et dans le désir,

— l’âme qui se fuit elle-même et qui se rejoint elle-même
 dans le plus large cercle; l’âme la plus sage que la folie invite le plus doucement,

— l’âme qui s’aime le plus elle-même, en qui toutes chose s
ont leur montée et leur descente, leur flux et leur reflux.

Mais ceci est précisément l’idée même de Dionysos. Une
 autre considération conduit également à cette idée. Le problème psychologique dans le type de Zarathoustra est formulé de la façon suivante : comment celui qui s’en tient à un
 suprême degré de négation, qui agit par négation, en face de
 tout ce qui jusqu’à présent a été affirmé, peut être malgré cela 
le plus léger et le plus lointain, — Zarathoustra est un danseur — ; comment celui qui procède à l’examen le plus dur
 et le plus terrible de la réalité, qui a imaginé les « idées les
 plus profondes » n’y trouve néanmoins pas d’objection contre 
l’existence et pas même contre l’éternel retour de celle-ci,
 comment il y trouve même une raison pour être lui-même l’éternelle affirmation de toutes choses, « dire oui et amen d’une façon énorme et illimitée »... « Je porte dans tous les gouffres 
mon affirmation qui bénit... » Mais, ceci, encore une fois,
 c’est l’idée même de Dionysos.

7.

Quel langage parlera un pareil esprit, lorsqu’il se parle à 
 lui-même ? Le langage du dithyrambe. Je suis l’inventeur du