Page:Meister - Betzi.djvu/51

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tout principe de morale et de religion.

A. Mais a-t-on jamais parlé plus fortement des droits imprescriptibles de l’homme, de la souveraineté du peuple, des avantages de la démocratie, des bienfaits inappréciables de la liberté la plus illimitée ?

B. Tout cela était fort bien dit, mais tout cela n’était que l’échafaudage dont on avait besoin pour établir le plus fort de tous les gouvernemens, un gouvernement représentatif d’un genre tout neuf, aboutissant par la nature même des choses, à une espèce d’oligarchie militaire, un peu mobile a la vérité, mais d’un ressort prodigieux et d’une puissance qu’aucun autre gouvernement ne sut jamais atteindre.

A. Et croyez-vous la puissance de ce nouveau gouvernement aussi durable qu’elle est imposante ?