Page:Meister - Betzi.djvu/36

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


propres à maintenir l’ordre et la tranquillité que les mensonges les plus révérés ?

B. Il faudrait être insensé pour ne pas leur accorder la préférence. Cependant ne nous dissimulons point la difficulté d’élever dans ce monde certaines vérités au degré d’influence qu’ont obtenu certains préjugés. Rendons-nous justice à nous-mêmes : l’homme n’agit guère d’après ce qu’il sait, mais d’après ce qu’il croit. Comme il est de son essence de ne savoir presque rien que faiblement, il ne tient sa force, sa chaleur, son action que de la confiance aveugle qui le subjugue. La raison le laisse en suspens : c’est la foi, oui, la foi, quelque profane ou quelque religieux qu’en soit l’objet, qui le passionne et le rend capable d’agir avec énergie, avec succès.