Page:Meister - Betzi.djvu/309

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


si facile, si naturelle, je continuai sans effort et sans fausseté de faire tour-à-tour le bonheur de deux êtres qui je devais également toute la sensibilité de mon cœur et toute la félicité de mon existence. Ils ne me parlaient guère l’un de l’autre ; mais je leur parlais quelquefois de ce qu’ils m’inspiraient tous deux ; insensiblement j’accoutumai l’espèce de jalousie, dont je n’avais pu les guérir entièrement, à se rendre l’un à l’autre cette justice d’estime et de bienveillance qu’aucun autre sentiment ne pouvait leur refuser. En effet, si vous en exceptez le singulier rapport qui les attachait à moi, qu’aurait pu leur reprocher la morale la plus rigide ? Au lieu de dégrader leur caractère, la douce émulation avec laquelle ils se disputaient à l’envi l’avantage de me rendre la plus heureuse des femmes, semblait