Page:Meister - Betzi.djvu/148

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à surmonter les premières difficultés qu’on arrive bien sûrement à la solution des dernières. Ce n’est qu’avec la patience et le degré d’attention nécessaires pour saisir une vérité quelconque, que l’on parvient à la saisir véritablement ; qui croit l’atteindre sans employer les mêmes efforts, n’embrasse qu’une fausse apparence et s’entoure de vains fantômes.

Quand on n’aurait dans ses lectures d’autre but que celui de s’amuser, encore faudrait-il les choisir, comme on choisit les personnes de la société pour ne corrompre ni ses mœurs ni son goût ; et tout dépend encore ici du bonheur des premiers choix.

Pour ne pas être tenté de lire de mauvais livres, pour être sûr même de ne pouvoir en supporter la lecture,