Page:Meister - Betzi.djvu/131

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en Angleterre, en Allemagne. Jamais la classe des liseurs n’a été plus nombreuse d’un bout de l’Europe à l’autre et jamais on n’a pu, je pense, attribuer à la lecture une influence plus puissante et plus universelle. Grace à l’intérêt qu’ont excité depuis quelques années les gazettes et les journaux, on ne craint point d’assurer qu’en France seulement, la classe des liseurs est augmentée de plus d’un million. C’est avec de l’encre comme avec de la poudre à canon qu’aujourd’hui l’on gouverne et l’on bouleverse l’univers. La politique actuellement m’inspire tant d’horreur, ou tant de respect, que je ne suis guère tenté de considérer ici ce goût dominant pour la lecture dans ses rapports avec les craintes ou les intérêts du gouvernement. Je me contenterai d’observer que si ceux qui gouvernent ont cru