Page:Meister - Betzi.djvu/118

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


multiplication. Toute synthèse tient de la poésie, toute analyse de l’arithmétique.

Les principes les plus incontestables de notre raison ne sont que les apperçus plus ou moins lumineux des rapports qui existent véritablement dans la nature intellectuelle et morale comme dans la nature physique, des rapports naturels entre telle ou telle idée, telle ou telle cause et tel ou tel effet, tel ou tel but et tels ou tels moyens. Ce ne sont ni nos abstractions, ni nos combinaisons qui forment ces rapports, elles nous servent seulement quelquefois à les découvrir, à les concevoir et à les énoncer d’une manière plus claire et plus précise. Il en est de ces rapports, quelque simples ou quelque compliqués qu’ils se présentent à notre pensée, comme des accords en musique :