Ouvrir le menu principal

Page:Maupertuis - Accord de différentes loix de la Nature.djvu/9

Cette page n’a pas encore été corrigée


épargne dans le mouvement de la lumière à travers différens milieux, le ménage-t-elle également lorsqu’elle est réfléchie par des corps opaques & dans sa simple propagation? oui, cette quantité est toûjours la plus petite qu’il est possible.

Dans les deux cas de la réflexion & de la propagation, la vîtesse de la lumière demeurant la même, la plus petite quantité d’action donne en même temps le chemin le plus court & le temps le plus prompt; mais ce chemin le plus court & le plûtôt parcouru n’est qu’une suite de la plus petite quantité d’action, & c’est cette suite que Fermat & Leibnitz avoient prise pour le principe.

Le vrai principe une fois découvert, j’en déduis toutes les loix que suit la lumière, soit dans sa propagation, dans sa réflexion & sa réfraction. Je réserve pour nos Assemblées particulières la démonstration géométrique de ce que j’avance.

Je connois la répugnance que plusieurs Mathématiciens ont pour les Causes finales appliquées à la Physique, & l’approuve même jusqu’à un certain point; j’avoue que ce n’est pas sans péril qu’on les introduit: l’erreur où sont tombez des hommes tels que Fermat & Leibnitz en les suivant, ne prouve que trop combien leur usage est dangereux. On peut cependant dire que ce n’est pas le principe qui les a trompez, c’est la précipitation avec laquelle ils ont pris pour le principe ce qui n’en étoit que des conséquences.

On ne peut pas douter que toutes choses ne soient réglées par un Etre suprême qui, pendant qu’il a imprimé à la matière des forces qui dénotent sa puissance, l’a destinée à exécuter des effets qui marquent sa sagesse; & l’harmonie de ces deux attributs est si parfaite, que sans doute tous les effets de la Nature se pourroient déduire de chacun pris séparément. Une méchanique aveugle & nécessaire suit les desseins de l’Intelligence la plus éclairée & la plus libre, & si notre esprit étoit assez vaste, il verroit également les causes des effets Physiques, soit en calculant les proprietés des corps,