Page:Maupassant - En lisant, paru dans Le Gaulois, 9 mars 1882.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.


haine de la littérature dont parlait si souvent Flaubert exaspéré. Quand une simple obscénité apparaît dans quelque feuille immonde, le Parquet ferme les yeux. Il a ri, sans doute ; mais dès qu’il croit voir une tendance littéraire, des cabrioles d’adjectifs et des sonorités de verbes, il sévit.

Citons, parmi les histoires les plus charmantes de ce volume, le Mariage du colonel, le Roman de Benoît Chanson, les Demoiselles du major, la Dernière Revue, l’Aubade.