Page:Maupassant - Chronique, paru dans Le Gaulois, 2 mai 1882.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Quand on est beau garçon, séduisant, galant homme, large d’épaules et orné d’une fine moustache (la moustache est indispensable pour être follement aimé) ; quand on a enfin tous les dehors qu’il faut pour plaire, quelle folie de montrer ses dedans !

Ô séducteurs, séducteurs coquets : Acta, non verba, croyez-moi !

guy de maupassant