Page:Maupassant - Choses et autres (extrait de Gil Blas, édition du 1882-04-12).djvu/9

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ment de la jeune et de la vieille, car les extrêmes se touchent, dit-on. L’une n’est pas encore mûre, l’autre l’est trop. L’une n’est pas encore femme ; l’autre a cessé de l’être. Cela se vaut.

Donc, ne serait-il pas juste de condamner à la même peine celui qui abuse d’une fillette avant quinze ans et celui qui se prête aux débordements des antiques débauchées ?

Une loi, s. v. p., contre les épouseurs et contre les trousseurs de vieilles !



En tout cas, ce sont là deux mariages qui annoncent deux séparations ou deux divorces.

Or, voici d’avance un document qui pourra servir à l’un comme à l’autre couple. C’est la troisième circulaire de la même sorte qui me passe entre les mains depuis un mois.


MAISON ?
rue……… no

Renseignements intimes, etc. — Recherches de documents importants pour séparation de corps. — Procès civils, etc. Renseignements divers au moyen de surveillances quotidiennes.

Nota. Monsieur fait observer que ses affaires sont toujours faites sous sa surveillance immédiate, et, quand on le désire, par lui seulement.

Paris, le…

Monsieur,