Page:Maupassant - Camaraderie..., paru dans Le Gaulois, 25 octobre 1881.djvu/13

Cette page a été validée par deux contributeurs.


« Et je vous prie de croire que toutes mes sympathies littéraires et personnelles sont pour vous comme pour tous ceux qui ont été les amis du grand maître de l’Art moderne, Gustave Flaubert. Vous trouveriez ici, si le hasard vous amenait à Berlin, un cercle dont Flaubert est le Dalaï-Lama. »

Voilà ce qu’on pense, même en Allemagne. Le chroniqueur de l’Illustration juge autrement. Ce n’est pas tant pis pour Flaubert.

guy de maupassant.