Page:Maupassant - Bibelots, paru dans Le Gaulois, 22 mars 1883.djvu/7

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Tout autre doit être celui qui possède ce sens de l’art, ce flair de race des vrais trouveurs. Il ne s’inquiétera guère des raretés ; mais il s’efforcera, pour ainsi dire, d’écrémer le passé, de découvrir et de révéler les seules belles choses ignorées ou méconnues.



Le baron Davillier, qui vient de mourir, possédait cette faculté du discernement en art d’une façon singulière. Et ce fut là son rare mérite, qui assurera à son nom une vraie immortalité parmi les collectionneurs de l’avenir.

Mais je veux citer un autre exemple, pour bien montrer ce que doit être le véritable amateur d’art, quelles qualités particulières il lui faut, de quelle sorte de divination il doit être doué par la nature.