Page:Maupassant - Bibelots, paru dans Le Gaulois, 22 mars 1883.djvu/10

Cette page a été validée par deux contributeurs.


possédèrent comme personne, car ils le possédaient dans son Art ; et ils réunirent une des plus belles, collections qui soient de dessins des maîtres d’alors ; une collection où l’on retrouve toutes les manifestations du talent gracieux de cette époque.

Ces deux collectionneurs s’appelaient Edmond et Jules de Goncourt.

Veut-on savoir comment ils l’avaient compris et pénétré, ce siècle qu’ils adoraient, alors qu’on le raillait à l’Académie et qu’on le méconnaissait dans le monde ? Qu’on lise cet admirable livre, l’Art au XVIIIe siècle, que vient de publier l’éditeur Charpentier, et on trouvera de ces choses :