Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 6.djvu/69

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ÉLOGE HISTORIQUE
DE
SIR WILLIAM HERSCHEL,
Prononcé dans la séance publique de l’Académie
royale des sciences le 7 juin
1824,
Par M. le baron FOURIER, Secrétaire-Perpétuel.


----

Messieurs,


William Herschel, membre de cette Académie, est du nombre des hommes extraordinaires qui, destinés à honorer leur patrie et leur siècle, ont eu d’abord à surmonter tous les obstacles qu’une fortune contraire peut opposer aux premiers efforts du génie. Il s’ouvrit des routes nouvelles dans une science sublime il vit des astres jusque-là ignorés et récula toutes les limites du spectacle des deux. Prévenu par les bienfaits d’un monarque puissant, il consacra sa vie à des travaux immortels, et pendant quarante années l’éclat de ses découvertes a retenti dans toute l’Europe.