Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 6.djvu/189

Cette page a été validée par deux contributeurs.

MÉMOIRES
DE
L’ACADÉMIE ROYALE DES SCIENCES
DE L’INSTITUT DE FRANCE.
_____________
RECHERCHES
Sur quelques objets d’analyse indéterminée et
particulièrement sur le théorème de Fermat ;
Par M. LEGENDRE.
_____

Quoique la théorie des nombres soit beaucoup plus avancée maintenant qu’elle ne l’était du temps de Fermat, cependant il reste encore à démontrer une proposition découverte par ce savant illustre[1], savoir que, passé le second degré, il

  1. « Cubum autem in duos cubos, aut quadrato-quadratum in duos quadratos et generaliter nullam in infinitum ultra quadratum, potestatem in duas ejusdem nominis fas est dividere cufus rei demonstrationem mira-

1823.