Ouvrir le menu principal

Page:Louÿs - Œuvres complètes, éd. Slatkine Reprints, 1929 - 1931, tome 2.djvu/146

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




LA FIGURE DE PASIPHAË


Dans une débauche que deux jeunes gens et des courtisanes firent chez moi, où l’amour ruissela comme le vin, Damalis, pour fêter son nom, dansa la Figure de Pasiphaë.


Elle avait fait faire à Kition deux masques de vache et de taureau, pour elle et pour Kharmantidès. Elle portait des cornes terribles, et une queue poilue sur la croupe.


Les autres femmes menées par moi, tenant des fleurs et des flambeaux, nous tournions sur nous-mêmes avec des cris, et nous caressions Damalis du bout de nos chevelures pendantes.


Ses mugissements et nos chants et les danses de nos reins ont duré plus que la nuit. La chambre vide est encore chaude. Je regarde mes mains rougies et les canthares de Khios où nagent des roses.