Page:Louÿs - Œuvres complètes, éd. Slatkine Reprints, 1929 - 1931, tome 12.djvu/27

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



IDÉES SOMMAIRES SUR LE NOUVEAU

VERS FRANÇAIS


I

EXPOSÉ


Ce qui frappe le plus les jeunes poëtes d’aujourd’hui, quand ils jettent les yeux sur les articles où leurs œuvres sont critiquées, c’est l’incompréhension totale de leurs aînés. Les poëmes qui paraissent les plus lucides aux plus simples d’entre nous, sont d’indéchiffrables rébus pour les plus perspicaces des autres. Les vers qui nous ont le plus charmés par leur harmonie, sont traités de prose maladroite et heurtée par toute la génération qui nous précède. Non seulement on ne pense plus comme autrefois, mais on n’entend plus de la même manière. En quelques années, l’oreille