Ouvrir le menu principal

Page:Level - L’Épouvante, 1908.djvu/212

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
207
L’ÉPOUVANTE

qui pose cette question pour la forme, certain qu’à pareille heure « Monsieur est là ».

— Non, Monsieur…

Il sourit :

— Dites que c’est moi… il me recevra sûrement… Vous n’aurez qu’à faire passer mon nom, Monsieur…

— Mais, je vous assure que Monsieur n’est pas là.

— J’aurais cru… C’est bien ennuyeux… Vous ne savez pas quand il rentrera ?…

La femme leva les bras :

— Je ne sais plus maintenant. Voilà quatre jours qu’il est parti… Il peut rentrer d’un moment à l’autre, comme il peut ne pas rentrer.

— C’est que, murmura Javel, j’aurais bien besoin de le voir…

— Qu’est-ce que vous voulez ? fit la femme, entrez… peut-être il va revenir…

— Oui… je vais attendre un instant.

Il pénétra dans le cabinet de travail et s’assit, se demandant comment il pourrait engager la conversation. Mais il n’eut pas à faire le moindre effort d’imagination. La femme de ménage