Ouvrir le menu principal

Page:Level - L’Épouvante, 1908.djvu/132

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Au moment où Coche entra dans le café de la place du Trocadéro, le journaliste méridional demandait d’une voix de Stentor « La Générale », et, dédaigneux des vains efforts, des gestes inutiles, abattait d’un revers de main les cartes sur le tapis en disant :

— Vous ne tenez pas à jouer, n’est-ce pas ?…

Mais, comme il prenait les soucoupes et les passait à son voisin de droite, il aperçut Coche, et s’écria :

— Des nouvelles ?

— Sensationnelles, fit Coche en s’asseyant sur la banquette. Demandez du papier, de l’encre et