Ouvrir le menu principal

Page:Level - L’Épouvante, 1908.djvu/10

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



À MA SŒUR MADELEINE LEVEL


Ma chérie,


Je te dédie ce livre en souvenir du temps où tu m’encourageais avant tout et contre tous à écrire.

M’acquittant ainsi de cette vieille dette de reconnaissance, je suis sûr d’être approuvé par papa, et d’obéir à la pensée de celle qui, jusqu’à la fin, nous voulut, Marie et moi, unis par une tendresse fraternelle impérissable.

Maurice Level