Page:Lettres d’un Provençal à son épouse, 1867.djvu/81

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LETTRE DOUZIÈME

Paris, le……


Au sortir de l’Académie impériale de musique, la tête pleine des positions lascives du ballet de Psyché, j’allai trouver le portier du théâtre ; je lui donnai un louis et il me remit le nom et l’adresse des premières danseuses, avec la manière de m’y prendre pour en jouir, sans passer pour miché ni pour entreteneur. J’ai réussi complètement. Je ne saurais trop te recommander ces fouteuses-là ; elles se retournent comme une fricassée de poulets. Les hommes ont la même souplesse ; que n’es-tu ici ! Voici la première lettre de leur nom ;