Page:Lettres d’un Provençal à son épouse, 1867.djvu/77

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


RÉPONSE SEPTIÈME

Marseille, le……


Ton Paris me fait tourner la tête ! Je ne rêve que lui et toi, mon bon ami ! mesdames K……r et B……t sont des femmes charmantes ; je brûle de les connaître et de les associer à nos plaisirs ; elles doivent être bien voluptueuses ! combien je déchargerais avec elles ! Rassure ta petite maîtresse B……t sur les dangers qu’elle se forme de l’état de grossesse : une femme n’a jamais tant de plaisir et ne désire jamais tant foutre que lorsqu’elle est enceinte. Je t’assure, depuis que je suis pleine, que je n’ai pas été une heure entière, nuit et jour, sans avoir un et souvent deux Jean-chouarts