Page:Lettres d’un Provençal à son épouse, 1867.djvu/69

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LETTRE NEUVIÈME

Paris, le……


Occupons-nous un moment, chère femme, de ce qui se passe pour la bonne société, c’est-à-dire des gens du grand ton. Paris étant en quelque sorte le centre de l’univers, est par conséquent le rendez-vous de tout le beau sexe, et c’est vrai. Rien au monde n’est comparable au coup-d’œil des charmantes promenades embellies par leur présence. Vous ne pouvez pas faire un pas… mais je m’égare ; j’oubliais que je t’ai promis de ne te faire aucune description : au fait. Je connais à présent toutes les meilleures maisons de la ville : je n’en finirais pas de sitôt si j’essayais de