Page:Les Aventures de Huck Finn.djvu/219

Cette page a été validée par deux contributeurs.



— Puisqu’elle est encore attelée, laissez-moi m’en servir pour aller chercher mes effets à la ville. Le paquet n’est pas lourd, mais je suis un peu las.

Il voulut m’accompagner.

— Non, non, lui dis-je, vous vous êtes déjà trop dérangé pour moi. Soyez tranquille, je sais conduire.