Page:Les Aventures de Huck Finn.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.


profession, n’as-tu pas envie de devenir médecin ? me demanda un vieux monsieur.

— Oh ! non, répliquai-je. Mon père disait toujours que les médecins ne servent qu’à tuer plus vite un malade.

Docteur, cela vous apprendra à interroger un gaillard bien portant.

— Docteur, cela vous apprendra à interroger un gaillard bien portant, s’écria un jeune homme, qui ajouta, en s’adressant à moi : Vous préférez sans doute être avocat ? Votre père ne vous a pas prévenu contre les avocats ?

— Si. Ils vendraient leur langue au diable.

Alors le docteur salua le monsieur qui venait de me parler et, à mon grand étonnement, tout le monde se mit à rire.