Page:Leroy-Beaulieu, Essai sur la répartition des richesses, 1881.djvu/23

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ancienne que les deux précédentes, due aussi à un puissant esprit, la théorie de Turgot et après lui de toute l’école anglaise sur le salaire, n’a pas moins contribué à ce pessimisme économique que nous considérons comme le père du socialisme. « En tout genre de travail, a écrit Turgot, il doit arriver et il arrive, en effet, que le salaire de l’ouvrier se borne à ce qui lui est nécessaire pour lui procurer sa subsistance. » Toute l’école anglaise, s’appropriant cette définition et la développant, a donné à ce salaire minimum le nom malheureux et plein d’ambiguïté de salaire naturel.

S’emparant à leur tour de ces trois prétendues lois, celle de Malthus, celle de Ricardo, celle de Turgot, les pessimistes et les socialistes de toutes sortes s’écrient « Vous voyez la loi d’airain[1] qui, d’après les spécialistes, les économistes, condamne irrémédiablement le grand nombre des hommes à la misère, et même à la misère progressive. » Avouons-le, si les trois principes de Malthus, de Ricardo et de Turgot sont vrais, en tant que lois universelles, et non pas seulement en tant qu’accidents passagers, le cri de désespoir des pessimistes et des socialistes est presque justifié.

Heureusement les trois principes de Malthus, de Ricardo et de Turgot ne sont pas des vérités universelles ; ils n’ont pas le caractère de loi. Malthus n’avait pas pensé que son système péchait faute de trois observations : la première, c’est que la terre est infiniment loin d’être peuplée tout entière, c’est qu’il y a des réserves presque indéfinies de sol cultivable et inoccupé, c’est que l’homme, de même que les produits, est transportable, d’autant plus aisément transportable que la civilisation fait des progrès. La seconde observation qui a échappé à Malthus, c’est que le développement même de l’aisance ou de la richesse modifie les habitudes de la population et que, sans qu’il soit besoin de faire intervenir ici les pratiques vicieuses, il a pour effet de réduire le taux d’accroissement du nombre

  1. Ce mot de « loi d’airain » a fait fortune et se trouve aussi bien sous la plume des socialistes religieux que dans les discours des socialistes savants ou des socialistes révolutionnaires.