Page:Leroy-Beaulieu, Essai sur la répartition des richesses, 1881.djvu/22

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


production qui permettent que dans ces branches et pour ces régions ou pour ces peuples les salaires soient plus élevés que partout ailleurs.

À l’appui de leur pessimisme les socialistes invoquent des théories économiques célèbres. Que plusieurs illustres économistes aient été trop absolus dans leurs doctrines, qu’ils aient trop généralisé, qu’ils aient anticipé des périls excessivement éloignés, qu’ils aient représenté au monde comme actuelles des difficultés qui ne seront graves que dans bien des siècles, tout homme doué d’un esprit exact doit le reconnaître. Trois hommes surtout sont tombés dans ce défaut de généralisations précipitées et excessives, Malthus, Ricardo, Turgot. D’une parcelle de vérité, souvent d’ailleurs de nature contingente, ils ont fait un corps de doctrines, une théorie prétendue inflexible et universelle, à laquelle l’expérience donne sur bien des points des démentis catégoriques. Malthus a enseigné que l’accroissement de la population est naturellement, sauf l’action des obstacles préventifs ou répressifs, supérieur à la croissance des subsistances et des capitaux, d’où il résulterait qu’à moins d’une continence héroïque ou de pratiques vicieuses la misère et l’abjection auraient dans l’humanité une marche constante et progressive. La théorie de Ricardo sur la rente de la terre n’est pas moins désolante : d’après cet esprit si remarquablement sagace, mais si imprudemment généralisateur, l’homme, dans le développement historique des sociétés, commencerait à mettre en culture les terres les plus fertiles, puis, au fur et à mesure que la population se développe, il arriverait à défricher les terres moins bien douées de la nature, ce qui ferait hausser le prix du blé et ce qui amènerait, au profit des propriétaires des terres les plus anciennement cultivées, ce revenu d’une nature particulière, dépassant les frais de production et l’intérêt des capitaux engagés, revenu obtenu sans travail aucun, sans mérite aucun, et dénommé rente de la terre. Suivant cet ingénieux système la part du propriétaire dans l’actif social ou du moins dans l’ensemble du revenu national s’accroîtrait spontanément et constamment. Enfin, une troisième théorie, plus