Page:Leroy-Beaulieu, Essai sur la répartition des richesses, 1881.djvu/21

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


contrées au pays où les salaires sont les plus bas ? Il aurait pu ajouter, d’autres l’ont fait pour lui : quel est l’effet de la liberté commerciale entre les nations si ce n’est de forcer à employer les enfants dès le plus bas âge et à prolonger d’une façon abusive la durée de la journée de travail ? C’est la concurrence qui produit tous ces maux.

Ce premier chapitre est consacré à l’exposé des objections, non à celui de notre doctrine. Néanmoins, anticipons un instant sur la suite de ce livre. Quand on rencontre une aussi fausse maxime que celle de Mgr de Ketteler, il est utile, même en passant, d’en démontrer l’erreur. Comment l’évêque de Mayence a-t-il aussi peu réfléchi sur un aussi grave sujet ? S’il eût été doué de quelque esprit d’observation, s’il eût ouvert seulement les yeux et les eût promenés sur le globe, il ne lui eût pas échappé cette vérité éclatante que, lorsqu’un pays l’emporte sur un autre dans le commerce international pour une branche d’industrie, les salaires sont dans ce pays et pour cette branche d’industrie beaucoup plus élevés que pour la même spécialité dans toutes les autres contrées. Ainsi l’Angleterre a une supériorité incontestable sur les autres nations pour les cotonnades, pour les fers, pour la production de la houille, pour la marine marchande ; l’Amérique pour la production du blé, la France recouvre l’avantage pour le vin, pour les articles de luxe dits articles de Paris : eh bien, dans aucun pays les fileurs de coton, les ouvriers métallurgistes et les houilleurs, les matelots n’obtiennent des gages aussi élevés qu’en Angleterre, dans aucun pays le cultivateur n’est aussi rémunéré qu’aux États-Unis d’Amérique, et dans aucune contrée le vigneron, d’une part, et d’autre part l’ouvrier en articles de luxe n’est aussi rétribué qu’en France. Tellement il est faux qu’on puisse édifier une supériorité industrielle simplement sur le bas prix du salaire ! Qu’à cette règle il y ait quelques exceptions, cela n’est pas douteux, nous prenons le cas général : il démontre la fausseté de la proposition de Mgr de Ketteler. Ce sont précisément les avantages, soit naturels, soit acquis, de certaines régions et de certains peuples pour certaines branches de la