Page:Leroy-Beaulieu, Essai sur la répartition des richesses, 1881.djvu/147

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE V

DE LA CLASSE DES FERMIERS ET DES MÉTAYERS.

Importance de la question du mode de tenure des terres. Proportions respectives en France et en Belgique de l’exploitation directe par le propriétaire ou faire valoir, du métayage et du fermage.
Dans les pays neufs, c’est le faire valoir direct qui prédomine cependant les squatters d’Australie sont des fermiers. Cas de fermage aussi et même de métayage aux États-Unis.
Avantages et inconvénients du métayage causes de sa disparition.
Le fermage. Les petites et les grandes fermes. Exemple des premières dans les Flandres et dans la Terra di lavoro. — Haute rente de la terre et misère des fermiers. — Du capital nécessaire pour exploiter ces petites fermes. — Les grandes fermes. Estimation du capital nécessaire aux fermiers. Évaluation des gains du fermier.
Nombreux risques qu’il court. Les baux sont trop courts et trop rigides. De l’indemnité pour le fermier sortant. À tout prendre, nos mœurs ont rendu très ingrate la condition de fermier. Des baux héréditaires : l’aforamento, le contratto di livello, le beklem regt.— Inconvénients de ce régime.
Prévisions sur le mode de tenure et d’exploitation de la terre à l’avenir. Élimination probable de la classe des propriétaires non résidant. De la fondation d’une classe moyenne rurale sérieuse. Des inconvénients des hauts droits de mutation il faudrait en France réduire ceux-ci des neuf dixièmes.

Une grande question, souvent controversée, où beaucoup de préjugés se trouvent mêlés, se présente maintenant à notre étude, c’est celle du fermage et de la situation, du recrutement de la classe des fermiers.

Il y a dans la population agricole, ou plutôt parmi les intéressés à la culture du sol, trois classes les propriétaires, les fermiers, les ouvriers. Les métayers ont un caractère mixte ; ce sont bien des fermiers, avec la différence qu’ils paient en nature et moyennant une quote-part fixe au lieu de payer une somme déterminée en argent ; mais, d’un autre côté, les métayers qui n’ont guère de capitaux et d’avances appartiennent au prolétariat agricole et se rapprochent des ouvriers.

Quelle influence la civilisation exerce-t-elle sur le mode de