Page:Lermontov - Un héros de notre temps, Stock, 1904.djvu/11

Cette page a été validée par deux contributeurs.


d’images et de fantaisie orientale des habitants de ces hautes montagnes, que son génie s’inspira et acquit cette élévation qui le plaça, au niveau des grands poètes.

Aussi ce sont presque toujours ces cimes couvertes de neiges éternelles et les riantes plaines de la Géorgie qu’il choisit pour théâtre de ses fictions ou qu’il chante en vers dignes de cette nature imposante.

Lermontoff a toutes les qualités d’un grand poète : imagination riche et ardente, langage toujours élevé et plein de cette couleur qui est le vêtement obligé des plus belles idées poétiques. Sans avoir le scepticisme de Byron, dont il affectionnait la lecture, il est plus tendre et plus aimant que lui et ne lui cède jamais en passion et en énergie. Amant enthousiaste de la nature, il sait en dérouler les magiques tableaux comme un habile enchanteur ; et, qu’il dise un simple récit, ou que sa pensée s’élève dans la plus haute région de la philosophie, il reste toujours un des maîtres de la littérature contemporaine.

Le démon et les récits que nous donnons ici sous le titre de : un héros de notre temps sont,