Page:Lemonnier - Happe-chair, 1908.djvu/77

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Elle dut jouer des jambes pour lui échapper. La maison de Félicité s’apercevait de loin, isolée dans la lande, avec sa soue à porcs et l’étable derrière la haie : c’était une donation du marchand de bœufs, faite peu de temps avant sa mort. Et elle continuait d’y habiter toute seule avec son fils, bêchant elle-même son champ, menant paître ses cochons, montant aux arbres pour la cueille des fruits, rafistolant sans l’aide de personne les gluis et les tuiles des toits.

Comme Clarinette approchait, elle la vit plantant en terre d’un coup de talon le piquet d’une chèvre.

— Hé ! m’mama, lui cria-t-elle, m’fieu a la colique qu’il en est tout bleu dessus l’lit. Vas-y, qu’i m’a dit, car, avant d’être là-bas, j’créverais su’ l’ chemin.

La virago se retourna encolérée :

— I n’avait qu’à t’monter su’t’dos, garce que t’es ! Ben, retourne, va lui dire à c’t’heure, que po mi, c’est non qué j’dis, non, non et non. Et mariez vo, si vo vl’ez, comme l’taure et l’taurel ; mi, j’m’en fous.

Clarinette tira de sa poche une fiole d’anisette, achetée chez Malchair, et, la lui mettant dans la main :

— N’soyez pon’méchante… V’la eune p’tite douceur qui vo fera p’t’èt’ plaisir.

Si c’était comme ça, on pouvait s’entendre. Elle n’était point si mauvaise qu’on le disait : mais elle voulait des égards. Et l’offre de la fiole l’ayant radoucie, elle fit entrer Clarinette, mit deux verres sur la table, lui demanda quel particulier c’était que son homme. La réponse à cette question faillit tout gâter. Quand la Félicité apprit que Jacques était puddleur à Happe-Chair, elle s’empourpra, déclara que toute l’usine était un ramassis de losses et de fripouilles.

Alors Clarinette imagina une ruse : une fois mariés, ils ouvriraient un café et Huriaux planterait là son travail. Il y eut un revirement chez la vieille : l’idée de sa fille établie derrière un comptoir lui souriait comme une facilité de plaisir pour elle-même ; elle cessa de vitupérer, lui donna même des conseils. Fallait se mettre bien avec les hommes pour faire son affaire : sans