Page:Lemonnier - Happe-chair, 1908.djvu/40

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


encore tendue sur l’os, bridait aux mâchoires qu’elle dessinait en relief, avec un évidement profond aux joues ; et la bouche, sous les narines pincées par d’invisibles tenailles, béait, violette, découvrant d’horribles chicots noirs entre lesquels se raidissait une langue saburrale. L’œil, encore clair la veille, maintenant se perdait, la prunelle morte dans la sclérotique fibrillée de rouge, et une grande faiblesse alourdissait les mouvements du torse et des bras.

Vers midi, un coup de sonnette timide appela sœur Angélina à la porte. Une femme de haute taille, les épaules et les reins puissants, des bandeaux noirs joliment lissés sur les tempes, avec un air de santé virile aux joues demeurées fraîches sous les craquelures, demandait à entrer, d’une voix rude qui chevrotait en une comédie de fausse douleur.

« Not’ bonne sœur, c’est pou’ m’ n’homme, l’ pauvre Batisse, qu’est là à crever, sans personne. Il y a d’ s’ années qu’on vit sans s’voir, rapport aux torts qu’il a eus pou moé. Mais, dés qu’ j’eu su qu’il allait sur sa fin, j’ seu venue. C’est m’ n’homme, après tout, que j’ m’ s’eu dit ; et là, j’voudreu ben l’voir un’ minute, avec vot’ permission. Y a pas d’ danger que j’ salisseu vot’ maison, not’ bonne sœur ; j’eu frotté mes souliers à d’ la paille près de l’huche. »

Sœur Angélina l’examinait un peu défiante, trouvant à la douceur de la voix, chez cette grande commère hardie, de suspectes dissonances. Cependant, comme elle insistait, promettant de ne demeurer qu’un instant, les mains jointes en des supplications verbeuses, l’infirmière la laissa passer. Alors elle se mit à marcher sur la pointe des pieds, très vite, s’enfonçant dans le vestibule de l’air d’une bête qui flaire une proie ; puis, quand elle eut vu la tête blême du passeur sur l’oreiller, elle leva les bras au ciel, tout à coup immobile, comme pétrifiée dans un saisissement. Lerminia avait tourné vers elle des yeux éteints et vagues, où cette brusque apparition sembla n’éveiller d’abord aucun souvenir.

— Vous le voyez, femme, dit sœur Angélina, il est très bas, ménagez-le.

Si elle le ménagerait ! Madame la sœur n’avait pas besoin de lui, donner ce conseil. Ce n’est pas elle qui, en ce moment, aurait eu