Page:Lemonnier - Happe-chair, 1908.djvu/35

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bourgeron et son tronçon de culotte tout lacéré, il ne fut pas jugé possible de le dévêtir ; et sa jambe malade étalée par-dessus une toile cirée que sœur Marie-Madeleine avait coulée le long du matelas, avec l’horrible trou béant, déchiqueté sur les bords, il avait renversé sa tête très pâle sous les squammes de crasse et la roulait d’un mouvement lent et continu, en geignant, les yeux perdus sans regard au plafond. Quand quelqu’un se penchait vers le lit, ses gémissements grandissaient, il avançait les mains du côté de la plaie, pour la défendre. Il avait gardé dans les mâchoires une chique de tabac dont le jus coulait en filets bruns sur les picots de son