Page:Lemonnier - Happe-chair, 1908.djvu/195

Cette page n’est pas destinée à être corrigée.


Dans le cercle rouge de la lumière, tout un grouillement humain s’aperçut, une marmelade de chairs d’où fusait une fumée