Page:Lemonnier - Happe-chair, 1908.djvu/148

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La vogue rentrée au logis avec les balochards, la femme ne s’était pas endormie sur l’aubaine, gaillardement s’était remise à la besogne, torchonnant à pleins poings soir et matin le carreau, bouchonnant les cuivres, écurant les tables, reprisant les culottes de son vieux et ses propres chiffes par décence pour le public, retapant chiquet à chiquet le délabrement d’incurie et de pauvreté qui régnait dans la maison. Depuis la triomphante entrée du billard, c’était d’ailleurs chaque jour des améliorations nouvelles ; on avait remis des rideaux aux fenêtres ; le comptoir avait été repeint ; Patraque lui-même avait passé tout un jour à échauder le plafond.

Un matin Clarinette l’aperçut qui, monté sur une échelle, badigeonnait aussi sa façade. Jacques étant de nuit cette semaine-là à Happe-Chair, elle se leva une heure avant l’aube, ouvrit la porte doucement, et, en chemise, alla vider sur le seuil ennemi un pot de chambre bréneux. L’ordure ayant glué en longs filets poisseux, Créquion, le jour levé, vit son travail au diable, soupçonna d’où le coup était parti et sans geindre ni barguiner, lava la souillure d’une eau de chaux fraîche, tranquillement. Elle laissa passer un peu de temps, puis recommença, vida cette fois tout un seau, dans une des fenêtres. Mais comme elle déguerpissait, une bourbe fétide, lancée d’en haut, l’inonda des pieds à la tête : furibonde, le nez en l’air, elle vit Créquion qui refermait sa fenêtre, sans un mot. Il y avait cinq nuits qu’il la guettait, son baquet de purin empli à plein bord.

Alors, la colère de Clarinette tourna à une haine aveugle. Elle l’injuria en plein midi, jetait des cendres à toute volée jusque dans le café, éclaboussait son trottoir de lessives grasses. Et son exaspération grandissait de la débonnaireté de Créquion qui, son éternel rictus aux dents, avait l’air de ne se douter de rien, balayait les crasses, muet et patient, dans l’attente de cette vengeance qu’il sentait imminente et qui entamerait la voisine comme un coup de cognée.