Page:Lemonnier - Happe-chair, 1908.djvu/120

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


gare cette fois, Malchair avait présenté l’addition, le comptoir une fois livré.

Un soir, entre chien et loup, il s’était mis à guetter Jacques et de loin l’avait huché :

— Hé ! m’sieu Huriaux, j’ai là eun’ sacqué po vo.

Il était allé prendre sur son pupitre un mémoire, dix pleines feuilles d’écriture, et le lui avait coulé dans les doigts.

— Ben quoi, m’sieu Malchair ? s’était exclamé Jacques. Quoé que c’est que vo m’remettez là ?

Il avait d’un coup d’œil sauté au total, quatre cent trente et un francs vingt-deux centimes, ne comprenant pas, le sang au visage, stupide.

— Vo faites pon d’mauvais sang, patoisa le marchand, sans sourciller. No sommes ed’braves gens to les deusse ; mais faudrait pas groumer après l’papa Malchair, rapport aux politesses qu’il a eues pour mame Huriaux. V’la approchant un an qu’é s’fournit à crédit cheu no. Et même s’chale de noce et l’chapeau et tô, c’est tô dis mi qui lé z-i a donnés. L’ pauv’ mame Huriaux, c’est pon pou rien li dire ed’mal, mais l’avait bramin de d’la peine à payer ses mois. Eun supposition ; é venait, é me disait : Mon bon m’sieu Malchair, j’peux nin, j’ai pon d’liards. J’lui disais : — Vo faites pon d’ mauvais sang, mame Huriaux, c’ sera pou eun’ aut’fois.

L’ire de Jacques croula devant cette fausse bonhomie. Sa tête s’emplit d’un bourdonnement : il se vit cité au tribunal, saisi, vendu aux enchères, par la faute de Clarinette ; et il demeurait là pantelant, atterré, avec le tourbillonnement des colonnes de chiffres sous les yeux.

Malchair, se sentant le plus fort, éleva la voix :

— Ça n’est pas ben, l’ami. Non, vrai, ça m’fait d’la peine. J’pensais mieux ed’vous ! Va falloir donc que j’ vos envoie l’huissier.

Jacques, talonné par cette menace, offrit de régler en cinq mois ; mais le marchand n’en accordait que deux ; et après des pourparlers, ils convinrent d’un délai de trois mois.

— Plus l’intérêt à cinq du cent ! ajouta le marchand sur le point de le lâcher.

Huriaux acquiesça de la tête et sortit de La Confiance plus mort