Page:Lemonnier - Félicien Rops, l’homme et l’artiste.djvu/26

Cette page a été validée par deux contributeurs.


des cahiers égratignés de traits de plume, balafrés d’estafilades au crayon, estompés d’écrasis de mine de plomb et desquels se levait le rudiment d’un concept d’humanité bouffon où déjà se pressentait la veine comique.

L’obscurité redouble ensuite ; on sait qu’il habita avec sa mère un hôtel de la rue Neuve : un vaste jardin sous de vieux arbres y avait la beauté des ombrages d’un parc. La demeure confinait à d’autres vastes jardins, située dans le grand quadrilatère limité par la rue de Fer, la rue des Fossés, la rue Neuve, aujourd’hui rue Pépin, et la rue de la Blanchisserie. C’était le quartier de l’hôpital militaire et de l’ancien couvent des Capucins. À l’extrémité du jardin, une ancienne glacière avait été transformée en un pavillon aux larges verrières. Mme Rops ne permettait pas qu’on y vînt déranger son fils. C’était l’endroit secret et mystérieux de la maison ; il en avait fait son atelier. Elle-même n’en franchissait guère le seuil ; elle était simple, très digne et assidue aux offices.

On se figure le jeune Félicien dans cette petite solitude d’une maison où il n’y a qu’une femme doucement sévère et assez âgée déjà : il lit et s’entoure d’images ; d’une vaste gourmandise, il se nourrit à la large table du savoir humain : le sien souvent parut universel et comme inné. La latinité qu’il pratiqua avec dilection et qui lui inspira tant d’heureuses devises, se mêla à son âme wallon-flamande comme un fond de race, venu d’où ? Sa généalogie est assez conjecturale et pour un certain Mathias Rops ou d’Rops dont le nom se lisait dans un manuscrit du XVe siècle et auquel s’affilie la lignée d’un autre Rops, bourgeois de Bruxelles ou de Namur, peut-être son génie plongea-t-il par ses racines dans une ancestralité plus ramifiée, sans qu’il soit nécessaire de recourir au légendaire Boleslaw ou aux Ropsky dont il aima amuser la crédulité de ses biographes. Il eut le cerveau clair et classique des pays de construction latine si des autres il tint le goût du compliqué, la grosse licence et une merveilleuse onction coloriste.