Page:Lemonnier - Félicien Rops, l’homme et l’artiste.djvu/218

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


  
veut bien complaisamment me prêter sa beauté pendant trois jours. — Soupé chez Brébant 
 46 fr. 60
  
17 mars : Indiqué les muscles lombaires de la susdite 
 00 fr. 00
  
Offert à la susdite une baignoire pour la première du Bas de laine au Palais-Royal 
 28 fr. 00
  
Glaces, gâteaux, oranges glacées, petit banc, journaux, location de lorgnette 
 11 fr. 50
  
Atteinte à ma considération en me montrant aux yeux étonnés de Mmes Z… et D… seul dans une baignoire avec une jeune dame qui porte des chapeaux zoulous et suce, en trois heures, soixante quartiers d’oranges glacées 
 00 fr. 00
  
Avoir excité l’admiration et l’envie de Gaston Bérardi 
 00 fr. 00
  
Dépense d’esprit 
 00 fr. 00
  
Coupé de retour de la Compagnie « l’Urbaine » 
 5 fr. 00

Et ainsi de suite jusqu’à achèvement de la Pornocratie. »

D’ailleurs le croquis souligne en tous sens le texte. Ses lettres s’achèvent en pages d’album comme s’il faisait en dessinant la preuve de ce qu’il écrivait. La plume gratte le papier comme un cuivre : ses griffonnis à l’encre sont encore de la pointe sèche ; et il égratigne ses feuillets, il en fait le réseau entre-croisé d’une toile d’araignée où valsent les mots. Jamais il n’est à court et peut-être c’est là, dans son Œuvre de dur labeur et qu’il veut faire passer pour improvisé, la vraie part d’improvisation et comme une fleur de verve poussée d’un jet. Il dessine alors comme il parlait, imaginatif, vivant, prodigue de sa verve, jetant son art devant lui comme il semait ses rires et ses mots. À nous qui le connaissions, il nous paraissait que, comme en une parade d’escrime avant l’assaut définitif, il se faisait la main.

Mais, je crois bien, sa séduction épistolaire la plus travaillée fut pour