Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/342

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





HENRI DE RÉGNIER


1864




Henri de Régnier, né le 20 décembre 1864 à Honfleur (Calvados), vint de bonne heure à Paris et fit ses études au collège Stanislas. Ses premiers vers parurent en 1886 sous le titre : Les Lendemains. C’étaient déjà des poèmes d’une forme parfaite où l’idée était originalement exprimée. Vers la fin de la même année, Henri de Régnier publia : Apaisement, puis en 1887 Sites, et tout dernièrement Épisodes (1888), livres où l’art du poète apparaît de plus en plus subtil et pénétrant

Henri de Régnier se glorifie d’être un fervent disciple de Stéphane Mallarmé et de Paul Verlaine. Mais en s’inspirant de leurs œuvres il a su garder intacte sa native personnalité.

Ses volumes de vers ont été édités par L. Vanier.

Rodolphe Darzens.





SONNETS


I




J’avais marché longtemps, et dans la nuit venue
Je sentais défaillir mes rêves du matin ;
Ne m’as-tu pas mené vers le Palais lointain
Dont l’enchantement dort au fond de l’avenue,