Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/341

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
321
LOUIS MARSOLLEAU.

Meilleur que moi, plus noble et de bonté plus forte,
Tu m’as montré l’exemple altier qui réconforte,
Et j’ai couru plus droit sur le chemin plus sûr,
Pour l’approbation de ton sourire pur.

Aussi, mon exigence intime est satisfaite.
Quoi qu’apporte à vos vœux l’avenir, deuil ou fête,
Joie ou peine, la gloire ou bien l’obscurité,
Mon bonheur me suffit, et je suis contenté,
Pourvu que jusqu’au bout ma main étreigne et serre
Ta chère main, ta main généreuse et sincère !...