Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/132

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





JULES TRUFFIER


1856




Jules Truffier, est né à Paris le 25 février 1856 ; le poète Léon Valade nous apprend en quel endroit :


Si tu n’es pas bourré de prose
Et de raison comme un greffier,
Tête d’un rayon bleu férue,
C’est pour être né dans la rue
De la lune, ô pâle Truffier !


Entré au Conservatoire en 1871, il obtint deux ans après le premier accessit de comédie et débuta à l’Odéon. En 1875 il passa à la Comédie française, dont il est actuellement sociétaire. — Poète léger qui s’adonne facilement au madrigal et aux concettis, il a publié trois volumes de Sous les Frises (1879), Trilles galants (1880), Dimanches et Fêtes (1886). De plus, il écrivit plusieurs pièces : Petit-Jean ; Saute, Marquis ; La Phèdre de Pradon. Il collabora avec André Gill (La Corde au cou), Léon Valade (Les Papillotes), Millanvoye (Le Dîner de Pierrot), etc., etc.

Les ouvrages de J. Truffier ont été édités par Tresse et Stock et par P. Ollendorff.

a. l.


____________