Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t2, 1887.djvu/98

Cette page a été validée par deux contributeurs.



PIERRE DUPONT

1821-1870


Pierre Dupont, naquit à Lyon en 1821. Orphelin de bonne heure, il fut recueilli par un de ses parents et fit de brillantes études au collège de Largentière. Ce fut Charles Baudelaire qui le patronna de son fraternel accueil littéraire dès quil vint à Paris, où il fut bientôt célèbre en chantant les Bœufs, la Véronique et le Chant des Ouvriers. Aujourd’hui ses refrains politiques et socialistes sont à peu près oubliés, mais la grâce naïve et rustique du chanteur restera son plus beau titre de gloire.

Armand Silvestre, qui l’a, connu, dans ses dernières années, en parle ainsi :

« Une tête douce et ravagée encadrée de cheveux noirs encore, un profil d’une régularité admirable, un sourire d’une apostolique douceur, un homme que n’avait aigri aucun des déboires de la vie, un des plus grands poètes de cet âge, à mon humble avis, le seul dont les vers seront un jour comparés à ceux de La Fontaine, dont ils ont souvent le tour ingénu et qu’ils égalent quelquefois par le sentiment exquis des choses de la nature. Celui qui a dit de la fraise :


Rouge au dehors, blanche au dedans,
Comme les lèvres sur les dents,


et qui a défini ainsi l’hirondelle :


Petits pieds noirs avec deux grandes ailes,