Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t2, 1887.djvu/412

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CHARLES CANIVET

1839


Canivet (Charles) est né à Valognes en 1839. Fils d’un professeur de rhétorique, il entra d’abord dans l’Université et devint plus tard secrétaire d’Amédée Thierry. Attaché au Journal de Paris depuis 1873, il passa ensuite à la rédaction du Soleil, où, en dehors de ses Chroniques quotidiennes paraissant sous le pseudonyme de Jean de Nivelle, il publie sous son nom des Variétés littéraires.

Il a dit lui-même en parlant de ses vers : « Écrits et composés de temps à autre, entre deux articles de journal, ils ne sont guère qu’une distraction, ou plutôt une récréation littéraire, prise et reprise à de rares intervalles. Il ne faudrait pas leur attribuer d’autre prétention que de peindre sincèrement quelques paysages maritimes et champêtres des côtes normandes, quelques souvenirs et quelques impressions du pays natal. »

Comme romancier, il a publié Jean Dagoury, La Nièce de l’organiste et Les Hautemanière.

Charles Canivet appartient à cette Anthologie par deux volumes de poésies : Croquis et Paysages (1878), Le long de la Côte (1883), qui ont été publiés par A. Lemerre.

A. L.