Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t2, 1887.djvu/392

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





ÉMILE BLÉMONT


1839


Émile Blémont a donné en 1870 Poèmes d’Italie, en 1879 Portraits sans modèles, et La Prise de la Bastille, en 1887 Poèmes de Chine.

Ces ouvrages se distinguent par un caractère de précision qui est loin d’exclure la finesse élégante et une grâce toute parisienne. M. Blémont voit admirablement dans tous leurs détails les êtres et les choses qui passent devant lui, et les reproduit avec beaucoup de justesse et un art consommé.

À propos des Portraits sans modèles, Théodore de Banville a dit :

« Rapidité et variété de l’image, harmonies bien pondérées, éclat et originalité de la rime, telles sont les qualités qui donnent aux vers de M. Émile Blémont cette étrangeté sans laquelle la beauté ne serait rien pour nous. Il a l’art de dire la chose à laquelle on ne s’attend pas, et qui cependant est celle qu’il fallait dire. Surtout il trouve du premier coup, ingénieusement, le trait caractéristique... »

Les œuvres de M. Émile Blémont se trouvent chez A. Lemerre.


A. L.