Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/993

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Dieu, est utile pour instruire, pour reprendre, pour corriger, et pour conduire a la piété et à la justice

17 afin que l’homme de Dieu soit parfait, étant propre et parfaitement préparé à tout bien.



JE vous conjure donc devant Dieu, et devant Jésus-Christ, qui jugera les vivants et les morts dans son avènement glorieux, et dans l’établissement de son règne,

2 d’annoncer la parole. Pressez les hommes à temps et à contre-temps ; reprenez, suppliez, menacez, sans vous lasser jamais de les tolérer et de les instruire.

3 Car il viendra un temps où les hommes ne pourront plus souffrir la saine doctrine : au contraire ayant une extrême démangeaison d’entendre ce qui les flatte, ils auront recours à une foule de docteurs propres à satisfaire leurs désirs ;

4 et fermant l’oreille à la vérité, ils l’ouvriront à des fables.

5 Mais pour vous, veillez continuellement ; souffrez constamment toutes sortes de travaux ; faites la charge d’un évangéliste ; remplissez tous les devoirs de votre ministère ; soyez sobre.

6 Car pour moi, je suis comme une victime qui a déjà reçu l’aspersion pour être sacrifiée ; et le temps de ma délivrance s’approche.

7 J’ai bien combattu ; j’ai achevé ma course ; j’ai gardé la foi.

8 Il ne me reste qu’à attendre la couronne de justice qui m’est réservée, que le Seigneur comme un juste juge me rendra en ce grand jour, et non-seulement à moi, mais encore à tous ceux qui aiment son avènement. Hâtez-vous de venir me trouver au plus tôt.

9 Car Démas m’a abandonné, s’étant laissé emporter à l’amour du siècle, et il s’en est allé à Thessalonique :

10 Crescens, en Galatie ; Tite, en Dalmatie.

11 Luc est seul avec moi. Prenez Marc avec vous, et amenez-le : car il peut beaucoup me servir pour le ministère de l’Évangile.

12 J’ai aussi envoyé Tychique à Éphèse.

13 Apportez-moi en venant le manteau que j’ai laissé à Troade, chez Carpus, et les livres, et surtout les papiers.

14 Alexandre, l’ouvrier en cuivre, m’a fait beaucoup de maux : le Seigneur lui rendra selon ses œuvres.

15 Gardez-vous de lui ; parce qu’il a fortement combattu la doctrine que nous enseignons.

16 La première fois que j’ai défendu ma cause, nul ne m’a assisté, et tous m’ont abandonné. Je prie Dieu de ne le leur point imputer.

17 Mais le Seigneur m’a assisté et m’a fortifié, afin que j’achevasse la prédication de l’Évangile, et que toutes les nations l’entendissent ; et j’ai été délivré de la gueule du lion.

18 Le Seigneur me délivrera de toute action mauvaise, et me sauvant me conduira dans son royaume céleste. À lui soit gloire dans les siècles des siècles ! Amen !

19 Saluez Prisque et Aquilas, et la famille d’Onésiphore.

20 Éraste est demeuré à Corinthe. J’ai laissé Trophime malade à Milet.

21 Hâtez-vous de venir avant l’hiver. Eubule, Pudens, Lin, Claudie, et tous les frères, vous saluent.

22 Que le Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit ! La grâce soit avec vous tous ! Amen !





ÉPITRE DE SAINT PAUL


A


TITE.
_______




PAUL, serviteur de Dieu, et apôtre de Jésus-Christ, pour instruire les élus de Dieu dans la foi et dans la connaissance de la vérité qui est selon la piété

2 et qui donne l’espérance de la vie éternelle que Dieu, qui ne peut mentir, a pro-